Diffuseur macro “Pringles”

Bonjour. Aujourd’hui je vous écrit un petit article pour parler d’un diffuseur macro que vous pouvez faire vous-mêmes très facilement, et qui donne plutôt de bons résultats.

Eh oui, confinement oblige, j’en ai profité pour faire un peu de photo dans le jardin. Surtout que ces dernières semaines il a fait super beau dans le Nord, c’est assez rare d’avoir autant de beau temps à cette période. Et on avait du temps gris depuis août l’année dernière : pas de belle arrière-saison, et du gris tout l’hiver.

Enfin bref… et quand on fait de la macro, le problème est que la profondeur de champ est très très petite. Du coup, il faut fermer le diaphragme, et on se retrouve vite en manque de lumière. Avec un peu de bol, on veut photographier des insectes et il faut une vitesse suffisante. La solution dans ce cas, c’est le flash.

Bon… là aussi ce n’est pas si facile. Car l’objet à photographier est bien souvent très proche de l’objectif, et du coup on ne peut pas utiliser le flash intégré (qui donne souvent des résultats moches en plus), ou même un flash cobra. La solution idéale, c’est le flash annulaire. Mais c’est pas donné pour un bon flash. La solution système-D, c’est de faire soit-même un diffuseur. Il y a des tas de techniques qui existent. J’ai choisi de tester le diffuseur “Pringles”. Voilà le résultat :

Vu de côté, monté sur mon 70D et un flash Yongnuo 568 EX II
La même chose vu de face

Il suffit simplement de découper une ouverture de la bonne taille en haut de la boîte, c’est-à-dire du côté opposé à l’ouverture. Ah oui, et puis il faut bien sûr manger le contenu, et nettoyer tout ça ! On enfiche le flash dedans, et voilà ! Ca permet d’avoir la lumière juste au-dessus de l’objectif, et ça marche plutôt bien.

Revoilà le mien tout seul, après l’avoir emballé d’un adhésif noir. Ca a un peu plus la classe, et on évite d’avoir faim à chaque fois qu’on sort faire des photos 😀

Côté résultat, j’ai fait un petit test rapide (j’ai d’autres photos, mais il faut que je les développe encore). Voilà une photo sans (numéro 1). Il aurait encore fallu monter les ISO pour avoir une meilleure exposition. La photo numéro 2 était identique au niveau réglage, mais avec le flash et le diffuseur, le flash étant en mode ETTL.

1) Une première photo sans flash, en intérieur. f/9, 1/50e, ISO 2500
2) Même chose, mais avec flash+diffuseur, le flash étant en mode ETTL

Et deux autres photos, en ayant mis le flash à 1/4 de sa puissance, et en réduisant les ISO :

3) On se retrouve à ISO 320 pour avoir à peu près la même exposition qu’en 1)
4) J’ai remonté à ISO 640 pour avoir une photo plus sympa

Vous voyez sur l’image 4) que la lumière est plutôt sympa, bien diffusée. Et on est passé de ISO2500 (sous-exposée) à ISO 640 (bien exposée). On divise les ISO par au moins 4. On aurait pu au contraire fixer les ISO et gagner un facteur 4 sur la vitesse. Bien sûr, je pouvais encore pousser le flash, mais je ne voulais pas brûler les fleurs 😀

Voilà. C’est un diffuseur qui ne coûte quasi-rien et qui rend de bon services. Le côté pratique, c’est que le flash est monté sur l’appareil. On n’est donc pas obligé de tenir un flash à une main, et l’appareil d’une autre. Un inconvénient c’est que le flash est forcément en frontal, qu’on ne peut plus le diriger. Mais on ne peut pas tout avoir…

Avant de terminer cet article, je vous laisse avec ce lien, où on explique comment faire la découpe : https://www.wikihow.com/Make-a-Pringles-Can-Macro-Diffuser

Et sur cette page, vous avez des comparaisons entre différents diffuseurs : https://petapixel.com/2019/10/14/the-best-flash-diffusers-for-macro-photography/

@+ !

Michaël


Laisser un commentaire