Irfanview : petit mais puissant

Bonjour,

Dans l’article de ce jour, je vais vous parler d’un autre logiciel que j’utilise couramment : Irfanview. J’ai l’impression qu’il est moins connu que des logiciels comme ACDSee ou XNview par exemple. Pourtant il vaut largement le détour. Suivez-moi !

Irfanview n’est pas un logiciel libre, mais il est gratuit. Vous le trouverez en téléchargement dans la plupart des logithèques, mais bien sûr surtout sur le site officiel : http://www.irfanview.com/

Le fichier d’installation fait à peine 2 Mo, et une fois installé, avec tous les plugins, le dossier fait 23 Mo. Ce poids plume fait pourtant des merveilles, et est vraiment très réactif. C’est pour cela que je le préfère à XNView qui est – à mon avis – beaucoup plus lent.

Comme la plupart de ses concurrents, Irfanview permet de visionner un tas de formats d’image, de les retailler, de les mettre en fond d’écran, etc… Ca n’est pas très différenciant, même si je trouve que le logiciel le fait très bien. Il existe des raccourcis clavier pour pas mal d’actions (Mais vous pouvez pousser son utilisation plus loin.

Par exemple, il est possible d’indiquer à Irfanview qu’il doit supprimer les fichiers RAW correspondant aux fichiers JPG que vous supprimez. Quand je fais la revue de mes photos en sortie d’appareil, je ne regarde que les JPG, même si j’ai aussi les formats RAW. Je fais un ou deux tour complet de la série, pour supprimer tout ce qui ne vaut pas la peine qu’on s’y intéresse. Pourquoi je ne regarde pas les RAW ? Parce qu’ils ne sont pas développés, et qu’ils sont plus lourd (environ 20 Mo pour des photos de 18 MPx). Ce serait bien plus long. En ne traitant que les JPG, je vais bien plus vite ! Mais quand je fais “Supprimer”, j’ai configuré Irfanview pour qu’il supprime aussi le RAW.

Les options d’impression sont également plus claires que dans pas mal de logiciels. Je passe presque exclusivement par là pour sortir des photos sur le papier :

Les deux fonctions que j’utilise le plus sont celles pour renommer et retailler en masse. Il est possible de donner au logiciel de grosses séries de photos à retailler. Voyez vous-mêmes les options :


J’ai mis en évidence les options pour les changements de taille des photos, mais vous voyez qu’il est possible de régler un tas de paramètres. J’apprécie particulièrement le paramètre “mettre le long côté à”, associé à “Ne pas agrandir les petites images”. Pas besoin de se prendre la tête sur l’orientation des photos !

Vous avez déjà dû reprendre des photos pour les renommer ? S’il n’y en a que quelques dizaines, c’est jouable à la main. Mais au-delà, c’est réellement fastidieux. Irfanview vous permet d’automatiser ça, avec de nombreux critères pour les règles de renommage :

En cliquant sur le bouton d’aide, une page vous expliquera les différentes possibilités. L’aide explique même comment utiliser les différentes tags IPTC et EXIF (générales et celles propres à plusieurs fabricants) pour renommer les fichiers.

Je m’arrête là, ce sont les principales fonctions que j’utilise. Faire une tournée exhaustive des fonctions serait réellement très très long ! Vraiment, il faut que vous le testiez. C’est sa grande réactivité qui m’a convaincu !

@+ !

 

Michaël


Laisser un commentaire